Le défi du Ventoux à vélo

Peut-on vraiment être cycliste sans avoir monté le Ventoux ?

Le Mont Chauve, le Géant de Provence, le Ventoux…appelez-le comme vous voulez mais il restera toujours celui que tout cycliste doit avoir vaincu une fois dans sa vie.
A l’occasion d’un long week-end de fiançailles avec ce monstre, on vous propose de le vaincre trois fois par ses trois côtés.
Mais aller au Ventoux pour ne faire que le Ventoux, c’est passer à côté de tout ce qui l’entoure et qui fait le charme de sa région exceptionnelle. Cerné par les vignobles d’un côté, la Vallée du Toulourenc de l’autre et les gorges de la Nesque, on vous propose de découvrir toute cette région au statut de Réserve de Biosphère par l’UNESCO.

Niveau avançé

Séjour 3 jours

Localisation

Le programme du séjour cycliste au Ventoux

Sault, Bédoin, Malaucène, certains ont des préférences. Si ce n’est encore le cas pour vous, vous aurez l’occasion de vous faire votre propre opinion après ces trois ascensions

J1 /  Mont Ventoux à vélo par Sault

Le premier jour c’est le versant Est et la montée du Ventoux par Sault en passant par le célèbre chalet Reynard. Quelques kilomètres pour se chauffer au milieu de la lavande, puis 20 km pour arriver au Chalet Reynard et encore 6 km pour rejoindre le sommet. Jusqu’au Chalet Reynard l’ascension se fait dans la forêt. Du sommet, redescente vers Sault par la même route.

50kms

1350m D+

J2 / Mont Ventoux à vélo par Malaucène

Nous démarrerons par une jolie boucle par le nord dans les Baronnies à travers la vallée de Toulourenc, puis Entrechaux avant de monter le Ventoux par Malaucène. Ce circuit est plus difficile et long de 21 kilomètres d’une ascension irrégulière : 1535 mètres de dénivelé, une pente moyenne de 7.3% avec de courts tronçons atteignant près de 13 %. Quelques sections de faible pente permettent la récupération, le Mont Ventoux à vélo n’est pas qu’une succession d’efforts.

110 kms

2400m D+

J3 / Mont Ventoux à vélo par Bédoin

Une ultime étape qui démarre en douceur par les gorges de la Nesque et la traversée des charmants villages de Ville sur Ozon et Flassan avant d’attaquer la plus dure et célèbre ascension, celle par Bédoin, histoire de finir en beauté !
Ce sont 21 kilomètres d’ascension, 1600 mètres de dénivelé, une pente moyenne de 7.5% (8.9 % depuis le virage de St Estève), des pentes atteignant 11.5% mais quasiment aucune occasion de répit.

85 kms

2100m D+

 L’hébergement de votre séjour cyclisme en Vaucluse

Logements en hôtels de charme 3* ont la plupart avec piscine ou spa pour vous relaxer en fin de journée.
Restauration et petits déjeuners à l’hôtel.

Les tarifs de ces 3 jours vélo au Ventoux comprennent :

  • L’hébergement 3 jours / 2 nuits sur la base d’une chambre double
    (Chambre individuelle en option)
  • La pension complète y compris pique-nique à midi (hors accompagnants)
  • Un encadrant Sport Azur à vos côtés sur le vélo
  • Un véhicule d’assistance

Non compris :

  • Les boissons
  • Les dépenses personnelles

Infos pratiques :

  • Début le vendredi 12h30/Fin le dimanche 16h00
  • Braquets conseillés : de 36/25 à 34/32
  • Parking gratuit à proximité de l’hôtel pour la durée du séjour

 

Revivez le Défi du Ventoux de 2021 au travers de ce petit reportage !

LES + SPORT AZUR

  • Un hôtel tout neuf entièrement dédié au vélo.
  • Des journées équilibrées faisant la part belle à la région
  • Un véhicule d’assistance pour vous permettre de vous couvrir au sommet
à partir de

À partir de : 490,00

Vos dates

Payer un acompte de 30% par article
  • *Ventoux 2023

    Réinitialiser les options

    Configurez votre séjour

    Vos options

    Vos options

Quel niveau pour monter le Ventoux ?

Il n’y a pas de « niveau minimum » à avoir pour monter le Mont Ventoux, tout le monde peut le faire à partir du moment où les braquets le permettent et où on ne se fixe pas un temps à réaliser.
Toutefois, pour que ça reste un plaisir, il convient d’être un cycliste régulier capable de rouler 80 à 100 kms une ou deux fois par semaine avec environ 1000 m de dénivelé positif. Mais encore une fois tout le monde peut le faire.

Quel temps pour monter le Ventoux ?

Le record à battre pour monter le Mont Ventoux par Bédoin est de 55 minutes et 51 secondes… il a été réalisé par Eban Mayo en 2004 réalisant une montée à 23km/h de moyenne. Avis aux amateurs.

En moyenne, le géant de Provence se monte en 1h30 pour les très bons cyclistes, autour de 2h pour les bons cyclistes et 2h15 à 2h30 pour les cyclistes moyens.

Comment monter au Ventoux ?

Il y a 3 montées pour accéder au sommet du Mont Ventoux, au départ de Sault, de Malaucène et de Bédoin, cette dernière étant la plus célèbre.

La montée par Sault est la moins difficile pour deux raisons : la pente est limitée à des pourcentages situés entre 5 et 6% (sauf dans la dernière partie après le Chalet Reynard) mais surtout on monte à 1910 mètres d’altitude en partant de 650m.

Les 2 autres montées partent d’environ 300m d’altitude. Le pourcentage de ces deux autres montées est de 10 à 11% mais par Malaucène, il y a deux moments ou la pente diminue permettant de « souffler » un peu.

Ce n’est pas le cas de la montée par Bédoin dont la montée est très régulière.

L’effort à produire lors de cette ascension impose de s’alimenter et surtout de s’hydrater. Il est impératif de prévoir de l’eau en quantité suffisante.

Le mont Serein et le chalet Reynard sont des lieux où l’on peut faire le plein d’eau encours de route. Il existe également une petite fontaine 1km après le chalet Reynard pour remplir ses bidons.

Pourquoi la montée du Ventoux est difficile ?

L’ascension du Mont Ventoux est assez difficile pour deux raisons :

  • La longueur de la montée est similaire à d’importants cols alpins comme l’Alpe d’Huez, le Galibier ou l’Iseran mais les pourcentages sont élevés tout au long de la montée (10 à 12% par Bédoin) sans aucun moment pour se relâcher.
  • Les conditions climatiques de ce « Mont Chauve » sont souvent difficiles et changeantes. Il peut faire 20 degrés au départ et 3 ou 4 degrés au sommet. La dernière partie n’étant pas protégée par des arbres, le vent s’invite souvent à la fête et rend l’ascension encore plus délicate (pour rappel on passe le « Col des Tempêtes » le bien nommé 800 mètres avant l’arrivée).

C’est pourquoi nous recommandons de faire cette montée avec une assistance comme celle proposée par Sport Azur pour assurer le ravitaillement et les habits de rechange au sommet.

La descente n’est pas non plus à négliger. L’enchaînement des lacets nécessite de bien maitriser la technique pour enchaîner les virages en toute sécurité.

Quel rapport pour monter le Mont Ventoux ?

La montée du Ventoux est longue et sans moment de pause, notamment par Bédoin, on est toujours « en prise » et c’est ce qui en fait sa difficulté.

Aussi, il convient de s’équiper de braquets permettant d’avoir toujours « une dent » de marge, c’est-à-dire de pouvoir parfois passer sur un pignon qui soulage.
C’est donc une question propre à chaque cycliste en fonction de son niveau mais pour un ou une cycliste de niveau moyen, l’idéal est d’avoir un plateau de 34 dents à l’avant et 30 voire 32 à l’arrière.

Quel entraînement pour monter le Ventoux ?

On ne monte pas le Ventoux sans préparation (à moins que l’on ait décidé de souffrir…beaucoup)

La préparation idéale s’effectue sur minimum 1 mois avant le challenge en procédant par une montée progressive en puissance. Pour acquérir un foncier, il convient de rouler régulièrement des distances entre 80 et 100 kms une fois par semaine minimum avec un peu de dénivelé.

A cela, il faut ajouter des sorties plus courtes mais plus intenses qui privilégies un travail de fractionné environ deux fois dans la semaine.

L’idéal est de participer à un stage de préparation comme ceux que Sport Azur propose quelques semaines avant ou de se faire accompagner par l’un des coachs Sport Azur

Quel braquet pour monter le Ventoux après 60 ans?

Le vélo a cette particularité d’être un sport porté qui permet de le pratiquer très longtemps sans risque de traumatismes pour sa santé.

Nous rencontrons souvent des cyclistes de plus de 60 ans qui sont à un niveau de forme impressionnant, pour peu qu’ils aient toujours faits un minimum de sport.

Le choix des braquets n’est donc pas très différent de celui des autres cyclistes plus jeunes.
La règle reste de s’équiper pour monter avec une cassette qui comporte suffisamment de pignons pour disposer d’une dent de marge. Il est nécessaire pour cela de bien se connaître car l’ascension va solliciter le cœur et il convient de rester à un niveau de pulsation raisonnable (pour rappel, hors test d’effort qui reste le plus fiable, le calcul rapide de la fréquence cardiaque maximum : FCmax = 192-0,007 x age²).

Donc un braquet de 34 ou 36 sur le plateau avant et de 32 ou 34 à l’arrière doit vous permettre de monter sans aller au-delà de votre FCMax)